introduction

Ana a reçu un don à sa naissance. Elle peut se dédoubler, devenir une autre personne, à une autre époque, en une autre contrée. Elle parcoure son arbre généalogique, qui remonte à une enfant, née il y a 5000 ans dans la ville mythique d’Ur, jusqu’à son incarnation en une artiste itinérante dans les couloirs du métro de Montréal, en 2012. Le destin d’ANA peut s’avérer joie et libération. Dans les moments de crise, elle en profite pour se renouveler, se régénérer. La stabilité, toutefois, permet à sa vaste expérience de vie de stimuler sa créativité, de vivre, danser, chanter, faire l’amour, peindre. ANA n’est pas une histoire de femmes, c’est le récit d’une femme à travers l’Histoire. C’est l’histoire d’une héroïne qui doit subir le destin des existences qu’elle génère. Le monde d’Ana est à la fois tragique, périlleux, chaotique, drôle, tendre et joyeux. Ana devient tour à tour une mère, une meurtrière, une danseuse, une prostituée, une artiste, une simple femme et une déesse. Sous la direction du metteur en scène de réputation internationale Serge Denoncourt, écrivains, directrices artistiques, comédiens et concepteurs de l’Écosse et du Québec se sont engagés pendant trois ans, dans un effort de collaboration, afin de repousser les limites du langage et de la représentation et de fouiller des thèmes parmi les plus obscurs, soit : l’identité féminine, la dépression et la créativité. En traçant l’itinéraire des femmes à travers l’histoire et les mythes, cette création originale et audacieuse illustre bien l’authentique vision artistique d’Imago.